Concert de Piano

IMG_2466

Le samedi 24 mars, je suis allé au 25ème festival de musique classique Georges Cziffra. Je fais du piano depuis des années et ma professeure de piano m’a gentiment offert sa place. J’y suis allé pour découvrir la musique classique car je n’avais jamais été à ce type de concert.

Le concert se déroulait à l’église du Bourg à Unieux, dans les alentours de Saint-Étienne, là où j’habite.

IMG_2457

L’église du Bourg était un lieu idéal pour ce concert, l’acoustique était magnifique et les éclairages mettaient en valeur le piano à queue.

Ce festival Cziffra met en scène différents artistes tels que des violoncellistes, des pianistes, une flûtiste ainsi qu’un guitariste. La fondation Georges Cziffra défend la culture pour tous avec une musique populaire qui parle au public. Il donne la chance à de jeunes artistes en devenir de jouer certains récitals et d’ainsi se faire connaitre du grand public. La Ville d’Unieux fête le 25ème anniversaire du Festival pour rendre hommage à Georges Cziffra ainsi qu’à Ado Swire, son ami musicien.

Je suis, pour maludmilla-guilmault01 part, allé voir le duo György Cziffra, un duo à quatre mains joué par Ludmilla Guilmault ainsi que Jean Noël Dubois. Ce duo s’est formé en 2007, l’osmose et l’explosivité du duo sont telles qu’ils ont décidé de jouer ensemble. Leurs parcours respectifs les amènent à étudier avec György Cziffra et cette collaboration leur permet de rendre hommage à leur maître.

IMG_2458Les deux pianistes se sont succédés pour nous jouer des morceaux à deux mains puis ils ont fini par jouer ensemble à quatre mains. Je suis habitué au piano, aux musiques plutôt populaires mais je n’ai pas l’habitude d’écouter de la musique classique. J’ai eu du mal à véritablement apprécier ce type de musique bien que les pianistes ont merveilleusement bien joué, qu’ils étaient habités par leur passion et nous la retransmettait. Certains moments m’ont paru un peu spéciaux et le déchainement de Ludmilla Guilmault m’a un peu surpris. Elle était tellement habitée par sa passion qu’elle faisait de grands gestes, elle se levait ou se couchait sur son piano. Lorsque l’on n’est pas habitué, cela peut surprendre mais j’ai tout de même apprécié certains morceaux que je connaissais.

Je suis malgré tout contente d’y être allé car j’ai découvert un autre univers : celui de la musique classique.

J’ai d’ailleurs enregistré une partie d’un morceau que j’ai aimé; les danses hongroises de Brahms. Vous pouvez même  l’écouter ici :

Image de prévisualisation YouTube

IMG_2452 IMG_2455IMG_2453 IMG_2454

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Massages - formations |
Rab de fevrier |
Les bons plans de Julien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fse1719
| Fairy Dreams
| If You Want To Be A Winner,...